Le raisin et le vin

Le raisin, et donc le vin, est originaire d’Arménie. On trouve ses traces dans les temps les plus anciens. La Bible parle d’ivrognes bien avant le déluge. Les premiers essais de culture se trouvent dans l’Ancien Testament.

Le raisin décore certains tombeaux de pharaons. La vigne se répand en Grèce où son fruit devient la figure du culte de Dionysos, puis en Italie. Les gaulois inventent les tonneaux et débute ainsi le commerce du vin. C’est sous François 1er que le raisin devient dessert de roi.

En France, parmi ses nombreuses variétés, il en est deux qui bénéficient de l’appélation d’origine contrôlée, AOC, le chasselas de Moissac, un raisin blanc et le muscat du Ventoux, un raisin noir, cultivé sur les coteaux d’altitude.

On le consomme cru ou en jus.

Hydratant, désaltérant, il ouvre l’appétit. Fruit du tonus et de l’énergie grâce à son taux de sucre élevé, de tout temps les médecins ont utilisé ses vertus pour combattre le manque d’appétit, les syncopes ou les fièvres, mais pas seulement. Il contient des vitamines A, B, C, P, du fer, du potassium, des oligoéléments.

Sa richesse en sels minéraux explique qu’on puisse l’utiliser dans le traitement des rhumatismes chroniques. Il possède des vertus de détoxication pour l’organisme. Dans ce but, on peut pratiquer des cures de raisin que l’on appelle des cures uvales, car en latin le mot uva signifie raisin. Il existait en France des stations thermales à cet effet. On peut également pratiquer ces diètes chez soi pendant quelques jours. C’est pour cela qu’il est recommandé dans les états de fatigue, les convalescences, le surmenage et pour toutes les personnes qui pratiquent un sport d’endurance. Il combat l’anémie chez l’enfant et la femme enceinte, il stimule les facultés mentales. Il fait baisser le taux de mauvais cholestérol et il a des propriétés laxatives douces.

On ne saurait parler du raisin sans parler du vin. Avez vous entendu parler du « french paradoxe » ? Et bien on s’est aperçu que si les français consommaient autant de matières grasses que les habitants des pays nordiques ou des américains, ils présentaient cependant moins de problèmes cardiovasculaires. Cela tient au fait qu’ils consomment du vin. Un verre de vin rouge par jour a des effets bénéfiques sur la santé car il contient un antioxydant le resvératrol qui augmente le diamètre des vaisseaux et facilite la circulation sanguine, qui atténue la fatigue et donne un coup de tonus à l’organisme après une journée fatiguante. Et puis un verre de vin aide à se détendre, mais attention, nous ne parlons que d’un verre par repas, car au delà on risque, au contraire, de somnoler.

Et puis, nous savons tous que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé car il entraine une dépendance.

 

Retour au sommaire des actualités