Les aliments anti-stress

On dit du stress que c’est la maladie du siècle. De nombreux aliments peuvent, en effet réduire le stress. L’alimentation influence de façon conséquente notre bien-être mental. Si certains aliments augmentent notre état de stress, d’autres maintiennent un bon équilibre émotionnel, en particulier s’ils contiennent des vitamines B et C, du fer, du magnésium et des oméga 3.

-  Les poissons gras, les sardines à l’huile, le maquereau, le hareng, les anchois, le thon et le saumon sont riches en oméga 3. Comme l’organisme n’arrive pas à les produire, c’est l’alimentation qui s’en charge. Ils diminuent l’action du cortisol, l’hormone du stress. De plus ces poissons contiennent des vitamines B qui combattent la fatigue et l’anxiété.

-  Les œufs ne sont pas que des protéines, mais ils contiennent également beaucoup de vitamines B.

-  L’idée est répandue qu’il faut manger cinq fruits et légumes par jour. C’est bon pour le moral grâce à leur richesse en vitamines, en minéraux, en oligoéléments, en fibres. Un légume particulièrement efficace contre le stress est l’épinard qui contient beaucoup d’acide folique (vit B9) et de magnésium.

- Certaines plantes ont des vertus intéressantes, la camomille, la passiflore, l’aubépine, le ginseng que l’on boira en tisanes.

-  Les anglais savent que si on boit 6 tasses de thé noir par jour, on diminue le taux de cortisol, l’hormone du stress et on s’en trouve plus détendu.

-  L’avocat contient des acides gras qui permettent au cerveau de mieux absorber la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur.

-  Le chocolat noir, l’aliment plaisir, libère des substances antistress.

-  Les amandes combattent la fatigue physique et morale, elles donnent un bon coup de fouet.

-  Les flocons d’avoine donnent de l’énergie tout au long de la journée et favorisent la production de sérotonine, un antidépresseur naturel.

-  La myrtille, l’ail, le miel et les produits de la ruche, les céréales complètes, les fruits secs.

 

Comme vous le constatez, vous avez l’embarras du choix et, une fois encore, le remède se trouve aussi dans votre assiette.

 

 

 

Retour au sommaire des actualités